Le site www.fousdanim.org n’est plus mis à jour depuis le 10 juillet 2015. Les outils de recherche sont toujours actifs mais nous vous invitons à aller ailleurs pour trouver des lieux plus vivants dédiés au cinéma d’animation.

Astérix Le Domaine des Dieux

Donnez votre avis sur les films, cinéma, BluRay, DVD, VHS, VideoDisc...

Astérix Le Domaine des Dieux

Messagepar » Mer Déc 03, 2014 9:32 am

Quand on est fan comme moi depuis longtemps dans l'ordre chronologique d'Astérix, de Louis Clichy et d'Alexandre Astier, c'est plutôt deux fois qu'une qu'on se précipite voir le dernier long métrage en CGi relief produit par M6 et sorti au cinéma mercredi dernier.

Image

On en parlaitdans ce sujet, guettant la moindre image, qu'en est-il donc ? Attention, je parle un peu des éléments du films, ceux qui voudraient s'en garder la surprise sont priés d'aller lire ailleurs.

Hé bien, nous avons tous passé un bon moment en famille devant une adaptation intelligente de ce livre assez subtil dans la collection des grands livres du petit gaulois.

Le contexte et l'histoire de l'album sont bien retranscrits avec les nécessaires adaptations pour coller à la durée du film (personnages secondaires plus étoffés), le film est drôle, très écrit, avec quantité de dialogues amusants, le décalage anachronique des revendications syndicales des esclaves et des légionnaires avec leur rhétorique ampoulée fonctionnant bien. Mais finalement il n'y en a pas beaucoup plus que dans le livre où ce levier me semblait plus appuyé.
Le film a surtout pointé un peu plus sur le romain qui gagne une propriété dans un jeu d'arène - par guy Lux dans le livre un sénateur dans le film - sa famille et lui étant mis en avant et se lie même d'amitié avec Obélix et les gaulois.
Le gros gaulois est d'ailleurs aussi exploité d'une façon assez singulière puisque le film lui donne un talon d'achille : Obélix perd toutes ses forces et ses moyens quand il est affamé. Les romains faisant fuir le gibier, il défaille et perd son pouvoir offensif. Certes c'est un principe parfois présent dans les albums mais là c’est un véritable levier de l'histoire.
Enfin dernière entorse au livre : César se déplace en personne sur le lieu de l'action pour assister au retournement de son plan diabolique. Ce qui me semble le plus critiquable, cette obsession qu'on donne à césar de ce village gaulois alors que dans la série, il représente la plupart du temps un inconvénient dont il a à peine conscience. Bref.

J'ai trouvé assez gonflant les quelques clins d'oeil cinématographiques (Seigneur des anneaux, KingKong) mais finalement ça passe assez bien.

Par contre j'ai bien aimé la représentation de la potion, liquide doré et luminescent, l'effet qu'il produit est efficace mais pas lourdingue comme dans beaucoup de dessins animés, d'ailleurs une chouette séquence étant celle où Astérix cherche à faire croire qu'il boit de la potion à des romains et en imite les effets.
Autre belle idée : la voix d'Assurancetourix qui fait fuir les romains, représentée de façon subjective, son étouffé de hurlement qui évite d'en donner une version crin-crin assez décevante. Elle produit un effet surtout visuel qui retranscrit bien le coté calamiteux qu'on trouve dans les livres.

Coté animation c'est de la belle ouvrage, j'ai trouvé aussi que l'adaptation de l'univers d'Uderzo était efficace sans trop d'effets, l'animation donnant sont lot de bounces et de stretch comme Uderzo aime en mettre dans ses livres.
Bon, c'est du cartoon un peu lisse mais ça fonctionne.

Image

Bizarrement j'ai été un peu gêné de retrouver les voix de Kaamelott, on retrouve Serge Papagalli en Abraracourcix et l'image du paysan râleur s'est superposée au chef gaulois verbeux de façon un peu parasitaire pendant tout le film, comme celle d'Astier en Centurion. Pourtant les performances sont bonnes, c'est drôle et bien joué, mais bizarrement ça a fait un coté caméo un peu troublant. Pour le reste Lorant Deutsch est parfait en architecte hystérique, Chabat discret en sénateur...

Indiscutablement mon adaptation préférée des aventures du petit gaulois.

Le film est réalisé par Louis Clichy, coréalisé (c'est inscrit comme ça au générique) par Alexandre Astier

EDIT : Ha, oui.. J'ai quand même regretté l'absence dans le film d'un de mes calembours préférés de Goscinny, quand un garde parle de la baffe que donne un esclave numide à un de ses gardiens : "il ne faut jamais parler sèchement à un numide".

EDIT#2 : Le film commence sur un générique très graphique et dynamique signé Romain Segaud, jeu d'ombres et de boucliers romains très réussi.
"Quand la raie manta, son nez s'allongit."

Les fourmis n'aiment pas le Flamenco, Auguste Derrière, Ed. Le Castor Astral
Avatar de l’utilisateur
Aide soignant
 
Messages: 4747
Inscription: Mar Fév 18, 2003 1:43 pm
Localisation: Lille-F
Film d'animation culte: Chicken Scratch

Re: Astérix Le Domaine des Dieux

Messagepar pandami » Sam Déc 06, 2014 1:10 am

Oui, je souscris globalement à ton ressenti Cé.

J'ai passé un très bon moment même si certaines choses m'ont gêné (pas les mêmes que toi, tout spectateur a son idiosyncrasie). La voix d'Obélix notamment à laquelle j'ai eu un mal fou à m'habituer, voix que j'ai trouvée un peu forcée et caricaturale. Mais avec le recul je me demande si ce n'est pas à cause du fait que, dans ma tête, la voix d'Obélix c'est Pierre Tornade (il était mort donc, comment dire... indisponible ^^')

Pour le reste j'ai trouvé ça aussi intelligent que possible dans le cadre des contraintes imposées par la production française actuelle, ce qui est déjà énorme. Certaines scènes sont d'ailleurs assez violentes intellectuellement (la transformation de l'esclavage par l'esclavage du salariat initiée par le sénateur est très impressionnante : "— Vous êtes efficace... — Non, je suis sénateur.")

Pourtant il y a un truc qui me gêne globalement et je n'ai pas encore réussi à trouver quoi ><

Je ne sais pas si c'est le rendu de l'animation qui me paraît finalement assez lisse, fidèle mais sans âme. Ou si c'est lié à l'histoire et la manière dont les choses sont construite. Je sais qu'Astier évolue depuis quelque temps dans une certaine technicité au niveau narratif, il ne cache d'ailleurs pas son intérêt (euphémisme) pour le travail de Vogler notamment. Je me demande si ça ne transparaît pas dans l'histoire, dans la manière très propre dont les scènes s'agencent, dans l'aspect puzzle parfait (le banquet qui finit dans les égouts dans lequel se trouve Obélix), Il y a un côté performance technique dans la manière de raconter l'histoire qui rend la copie... presque trop propre.

Je me demande si ce qui m'a dérangé c'est pas précisément que l'ensemble, bien que de grande qualité par ailleurs, manque de folie, d'une vraie folie je veux dire, pas d'une folie maîtrisée...

Je ne sais pas, je m'interroge encore ^^'
Avatar de l’utilisateur
pandami
aliéné(e) moyen(ne)
 
Messages: 246
Inscription: Mer Sep 02, 2009 11:14 am
Film d'animation culte: The Hat

Re: Astérix Le Domaine des Dieux

Messagepar Jacky Chong » Mer Déc 10, 2014 9:31 am

J'y vais cet aprèm', ça a l'air vraiment bien...
J'ai trouvé un p'tit making of, là :
Image
Avatar de l’utilisateur
Jacky Chong
malade de la tête d'exception
 
Messages: 1917
Inscription: Mar Juil 04, 2006 11:22 pm
Localisation: Bayonne
Film d'animation culte: Princesse Stéréonoké

Re: Astérix Le Domaine des Dieux

Messagepar david » Mer Déc 10, 2014 10:29 am

Pfiouuu… Vivement que mon petiot pousse un peu, que j'ai une bonne excuse pour aller voir plus souvent des films d'animation au ciné ! 8)
Voilà, voilà...

Image
Avatar de l’utilisateur
david
respectable zinzin
 
Messages: 545
Inscription: Lun Déc 13, 2004 1:07 pm
Localisation: Nantes
Film d'animation culte: Un mauvais pantalon


Retourner vers A propos des Films

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité