Le site www.fousdanim.org n’est plus mis à jour depuis le 10 juillet 2015. Les outils de recherche sont toujours actifs mais nous vous invitons à aller ailleurs pour trouver des lieux plus vivants dédiés au cinéma d’animation.

1900-2000 crowdfunding

Comptes rendus de productions en cours, work in progress, appels de financements participatifs, recherche de partenaires ou simplement de conseils...

Modérateur:

1900-2000 crowdfunding

Messagepar Lagrossemadame » Jeu Déc 13, 2012 10:24 pm

Des étudiants en dernière année de Supinfocom, réalisent leur film de fin d'étude rien d'anormal jusque là...
Soucieux de faire les choses professionnellement et en connaissance des déboires des années précédentes au sein de l'école, ils cherchent à financer la partie sonore de leur projet.

L'école n'a jamais laisser entendre la possibilité de mettre à disposition une enveloppe pour les intervenants, compositeurs, musiciens... ni de prévoir une collaboration avec une école de son, et certains fous ont eux même subis quelques déconvenues qu'ils soient d'un côté de la barrière ou de l'autre.

Oui c'est un projet étudiant et non un projet professionnel, mais l'écart est toujours plus mince entre ces deux mondes.
Tous les moyens entrepris sont honnêtes, ce sont des élèves motivés, le projet est beau, je pense qu'il a sa place ici!
Alors si vous voulez les aider vous êtes les bienvenus!

C'est par ici que ça se passe ->http://fr.ulule.com/1900-2000-lefilm/
Avatar de l’utilisateur
Lagrossemadame
aliéné(e) moyen(ne)
 
Messages: 305
Inscription: Mer Aoû 18, 2010 5:35 pm
Localisation: Lille
Film d'animation culte: La grosse bête

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar » Jeu Déc 13, 2012 10:44 pm

Gzzzt - Synthax error -

Heu. six étudiants qui payent 7560 euros l'année ça fait... près de 45 000 euros. Qu'ils cherchent à lever 1800 euros pour financer leur bande son soit moins de 4% de leur investissement annuel me semble un peu... bizarre.
Je suis le seul à relever le non-sens ?
Ça part d'un bon sentiment et c'est même une belle considération du travail des musiciens et comédiens mais j'ai quand même l'impression qu'il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark... Je ne suis pas sur que ça soit une solution très saine, juste une rustine de bonne volonté contre un système absurde.
Et si tous les projets faisaient comme eux ? On n'aurait pas l'impression de leur payer un peu leurs études ?

+
c
"Quand la raie manta, son nez s'allongit."

Les fourmis n'aiment pas le Flamenco, Auguste Derrière, Ed. Le Castor Astral
Avatar de l’utilisateur
Aide soignant
 
Messages: 4747
Inscription: Mar Fév 18, 2003 1:43 pm
Localisation: Lille-F
Film d'animation culte: Chicken Scratch

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar Lagrossemadame » Jeu Déc 13, 2012 11:29 pm

cé a écrit: juste une rustine de bonne volonté contre un système absurde.


Oui s'est ça, en attendant d'avoir les moyens de faire bouger les choses!
Avatar de l’utilisateur
Lagrossemadame
aliéné(e) moyen(ne)
 
Messages: 305
Inscription: Mer Aoû 18, 2010 5:35 pm
Localisation: Lille
Film d'animation culte: La grosse bête

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar Siward » Ven Déc 14, 2012 12:06 am

Salut les fous, salut les passionnés, salut ma "chair" grosse madame et salut Cé,

Déjà merci de relayer l'info.

Je suis totalement d'accord avec toi Cé, sur ta vision de"qui" devrait payer la somme. Et je suis absolument désolé de voir que les choses avancent si lentement sur ce dossier, depuis les nombreuses années et les nombreuses interventions d'untel ou de tel compositeur(s) tel syndicat ou institution ....

Cela fait presque 5 ans que je suis à Supinfocom, et 5 ans que j'en entends parler de ces histoires, et 5 ans que j'en parle du coup; avec le compositeur qui a essayé de faire bouger les choses (compositeur d'Aldente) et d'autres, avec l'administration, j'ai eu une discussion avec le directeur pédagogique des années supérieures alors que j'étais encore en P2, j'ai été aussi invité par l'ancienne directrice et fondatrice de l'école Supinfocom à une table ronde aux E.magiciens organisée par Supinfocom et la SACEM sur ces questions ... Bref, je suis loin d'être un expert, mais j'en ai entendu parlé de ces histoires, en long, en large, en travers et de travers, d'un coté de la barrière et de l'autre !

Malgré tout, ça fait plus de 20 ans que l'école existe, et on a l'impression que les choses ne bougent pas assez : les étudiants continuent à collaborer avec les compositeurs leur demandant un travail bénévole, et pour certains encore, faisant miroiter l'argument "ultra-prétentieux" que travailler sur un projet d'étudiant de Supinfocom (et faire la musique gratos) c'est un bon moyen de promotion pour le petit compositeur pro .... :J'en ris aux éclats !: On remarquera quand même que Supinfocom essaye maintenant de mettre en place la charte proposée par la Sacem, et de faire signer des contrats (dont le modèle a été proposé par le SNAC)

Alors oui, on aimerait bien que les choses se passent autrement! On aimerait bien que la collaboration se fasse de manière plus respectueuse ! Mais nous étudiants, devons quand même faire un film, et le problème de la musique est notre, et bien sûr nous n'avons pas les pouvoirs de décision des budgets.

Alors que faire ? Continuer à jouer le jeu joué depuis 20 ans : trouver un compositeur "correct" mais surtout gentil qui fasse le travail gratos, et cautionner le système ?
Dire non à tous les compositeurs qu'on va voir parce qu'on trouve que leur travail colle vraiment à ce qu'on souhaite et leur dire non car les prix sont élevés, qu'on ne veux pas avoir à mettre la main à la poche ou se bouger, trouver illégitime sa demande "d'être payé" car on serait "étudiants" et aller chercher le compo gratuit ?

Bah non, nous avons décider de faire autrement! Soucieux du travail du compositeur, nous avons négocier avec lui un truc plus accessible et nous avons été voir l'administration qui n'a pas prévu de budget cette année pour ça (forcément...), nous nous sommes renseigné longuement, nous avons appelé les institutions CNC, SACEM, aides territoriales, nous avons essayé de comprendre les problèmes d'éthiques que poserait l'aide à des étudiants. Et malgré ces grandes portes qui se ferment (avec leurs raisons légitimes) nous avons décidé de continuer notre recherche, de vendre des illustrations et des gâteaux en pause, de monter ce projet de crowdfunding, et bien sûr en parallèle on continue à discuter avec l'école.

Le but étant de ne pas être conditionner par les choix de l'école (auquel personnellement je n'adhère pas concernant ces questions) et de ne surtout pas être tributaires des conséquences , mais de prendre les choses à bras le corps, et d'essayer de faire avancer les choses, en faisant un premier pas vers une collaboration plus respectueuse, même si évidement la personne qui paye ne devrait pas être nous, ou les internautes, ce serait au producteur (donc l'école). Mais c'est un idéal qu'on souhaite que l'école atteigne à terme, peut être après notre démarche qui pourrait (du moins je l'espère) ouvrir ou petite brèche vers cette possibilité.

Alors oui oui, cette nouvelle démarche peux choquer, et risque encore de faire renaitre le débat éternelle du compositeur qui s'est fait mal traité et qui rage contre l'école (ce que je peux comprendre), une nouvelle occasion de refaire polémique sur ce qui s'est fait, et ce qui se fait encore, qui entraine des étudiants à prendre la décision de faire des recherches de financements eux-mêmes...
Mais moi je suis plutôt intéressé par les solutions qui pourraient être mises en œuvre chacun à notre niveau pour faire changer les choses ! Hors de question que tous les étudiants se mettent à faire du crowdfunding à l'avenir pour régler ces questions ! Et quel temps utilisé en démarchage en vente en organisations diverses pour monter ce projet de financement en plus du film qu'on a à faire et qui nous prend déjà un temps de malade. Je ne souhaite pas que ça devienne une tradition bien au contraire !

Donc si vous avez des suggestions, n'hésitez pas ! :D
Dernière édition par Siward le Ven Déc 14, 2012 5:20 pm, édité 2 fois.
The Siward's Portfolio > http://www.siward.free.fr
Benoît BERTHE - Etudiant à SUPINFOCOM Valenciennes
Avatar de l’utilisateur
Siward
jeune névrosé(e)
 
Messages: 12
Inscription: Lun Juin 13, 2011 3:31 pm
Localisation: Valenciennes / Paris
Film d'animation culte: Komposition in Blau

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar » Ven Déc 14, 2012 11:02 am

Merci Siward de venir défendre ce point de vue et d'expliciter vos démarches.
Ces 1800 euros me paraissent effectivement assez peu, si vous êtes contraints de développer des trésors d'inventivité commerciale pour lever des fonds, peut-on savoir quelle enveloppe finale vous estimez allouer au son ?
Naïvement je me demandais s'il ne serait pas plus simple que l'école augmente les frais de scolarité de 300€ par personne et d'alouer cette somme au son du film de fin d'étude ? Voir d'envisager des partenariats avec des professionnels salariés par l'école, ou des formations de musiciens et designers sonores ?
Parce que je suis d'accord que designer des papertoy et vendre des sucreries hyperprotéinées aux étudiants ne doit pas aider à se concentrer sur le film.

+
c
"Quand la raie manta, son nez s'allongit."

Les fourmis n'aiment pas le Flamenco, Auguste Derrière, Ed. Le Castor Astral
Avatar de l’utilisateur
Aide soignant
 
Messages: 4747
Inscription: Mar Fév 18, 2003 1:43 pm
Localisation: Lille-F
Film d'animation culte: Chicken Scratch

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar zac » Ven Déc 14, 2012 11:13 am

cé a écrit:Je suis le seul à relever le non-sens ?


Nan, t'es pas le seul...

Mode "off topic" ON
Pour ma part, je trouve déjà très discutable et contestable le crowdfunding pour la production cinématographique. Et quand je vois l'étalage gradué des "contreparties"....tss!
Pas très clair tout ça: internautes mécènes?..ou internautes investisseurs?... co producteurs?... raaah le boxon..
Et question générosité inverse (excusez du peu!) je n'ai que très rarement vu une mention au générique par exemple... ce qui serait la moindre des choses. Mais bon, faut pas déconner non plus hein..

Mode "off topic" OFF

Pour en revenir au sujet du thread: qu'une école payante (chère), renvoie ses étudiants dans les cordes quand il s'agit de financer la bande Son de leur film est en effet un non sens...une imposture pédagogique qui en dit long sur la considération qu'ils ont de cette partie du travail dans une production, de sa valeur artistique et de son rôle dramatique dans un film. C'est tellement évident, que j'ai l'impression d'être un crétin pour avoir à le mentionner.
Pourquoi ne pas appliquer une logique implicite?: Si l'école n'a pas prévu de pognon pour le Son, c'est qu'elle considère ça comme une option, un truc de snob pas indispensable, un artifice dramatique qui n'a aucune importance dans un objet cinématographique, un vrai luxe quoi...
Alors que faire?... ben répondez par la même logique: faites des films muets...ou la grève du Son. Pas de financement, pas de Son. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
zac
respectable zinzin
 
Messages: 847
Inscription: Mar Déc 27, 2005 10:05 pm
Localisation: Iles sous le vent
Film d'animation culte: Tex Avery's "Rock-a-bye-bear"

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar » Ven Déc 14, 2012 12:32 pm

Pas con. Faites des films muets ou avec des sons pourris, qui crachent et pètent. Ça forcera peut-être l'école à réagir.
+
c
"Quand la raie manta, son nez s'allongit."

Les fourmis n'aiment pas le Flamenco, Auguste Derrière, Ed. Le Castor Astral
Avatar de l’utilisateur
Aide soignant
 
Messages: 4747
Inscription: Mar Fév 18, 2003 1:43 pm
Localisation: Lille-F
Film d'animation culte: Chicken Scratch

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar zac » Ven Déc 14, 2012 12:56 pm

Tiens, voilà comment Zbig Rybczynski, étudiant à l'époque, s'en est sorti avec le Son de son film "I can't stop!":
http://www.viddler.com/v/77531e2

"...Des sons pourris qui crachent et qui pètent..."

:wink:
Avatar de l’utilisateur
zac
respectable zinzin
 
Messages: 847
Inscription: Mar Déc 27, 2005 10:05 pm
Localisation: Iles sous le vent
Film d'animation culte: Tex Avery's "Rock-a-bye-bear"

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar musecyan » Ven Déc 14, 2012 1:18 pm

oh oui ca c'est une bonne idée des sons qui crachent et qui pètent et encore mieux les faire soi-même et gravant sur la piste sonore de la péllicule à la maclaren ca pourrait être sympa une poursuite de supinfocom avec des bruitage à la bouche comme dans la cité de la peur:

"Pour des raisons de budget, la scène suivante sera entièrement bruitée à la bouche."

Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
musecyan
malade de la tête d'exception
 
Messages: 1802
Inscription: Jeu Nov 02, 2006 9:57 pm
Localisation: la Yaut
Film d'animation culte: les 2 chateaux

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar anncaro » Ven Déc 14, 2012 2:15 pm

Moi aussi j'ai sursauté en voyant l'annonce... Si l'implication des élèves-réalisateurs pour trouver les moyens de financer le son de leur film est plutôt louable, c'est tout de même un peu fort d'en arriver là.
Personnellement, je trouve l'idée de Zac d'une bande son minimaliste très pédagogique, à tous points de vue !

Aparté : Pourquoi le son est-il si souvent maltraité ? Pourquoi est-il la douzième roue du carrosse (et encore, c'est parfois juste la roue de secours, et crevée, en plus) ? C'est casse-pieds, quand on a pensé, travaillé, peaufiné un film indissociable de sa bande son, d'avoir soit une diffusion pourrie, soit un client qui va demander à changer la musique présente pour celle qu'il a découverte au dernier Karaoké chez sa belle-soeur... ou alors, on doit monter sur de la musique au mètre plate comme une limande avariée... ou alors, on est au ciné, et on entend la énième variation musicale sur un thème réchauffé mais qui a fait ses preuves... plus ça va, plus ça me gonfle... alors si les étudiants en fin d'année doivent vendre des chocolatines à la récré pour s'offrir un bon son... f:(
"Si madame de Sévigné avait pris le métro, elle aurait peut-être raté sa correspondance."
Les frères ennemis
Avatar de l’utilisateur
anncaro
malade de la tête d'exception
 
Messages: 1543
Inscription: Ven Sep 30, 2005 8:14 am
Localisation: Hellemmes
Film d'animation culte: Ring of fire

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar Siward » Ven Déc 14, 2012 2:17 pm

Ahahah :J'en ris aux éclats !:
Très bon vos suggestions.

Plus sérieusement, si je récapitule, vous nous suggérez - par contestation d'un modèle pédagogique qui serait défaillant et pour aider la cause des compositeurs - de chier le son (même dans un film qui n'en est pas forcément bon prétexte pour y poser du son qui pète et crache) ...

J'ai un tempérament plutôt engagé, et souvent je n'hésite pas à me bouger pour les bonnes causes (du moins j'essaye), mais de là à chier mon film de fin d'étude pour faire la leçon à l'école, en espérant que ça change pour les promos suivantes ... Le prix est dur vous conviendrez !

Donc faire la grève du son ou jouer au jeu du plus con au détriment de mes études, désolé mais pas pour moi !

J'imagine que l'école n'a pas cette considération 'son' car, si cela se passe depuis 20 ans c'est aussi que les films se font sans ce budget son (malheureusement) et donc forcément que de nombreux compositeurs acceptent les "conditions" imposées par le système de l'école. On ne peux pas non plus que blâmer l'école (qui a encore certainement son lot de bonnes décisions à prendre sur ce point).

En ce qui concerne le crowfunding, tous les films qui ont utilisé ce système et que j'ai pu voir ont mis des mentions. Ca vaux ce que ça vaux (ça j'accorde), mais ça fonctionne : les gens sont au courant du système et ça permet à des films de se faire et de financer des gens (qui auraient peut-être travaillé bénévolement si ce système n'avait pas existé).

Nous sommes tous très reconnaissant dans notre groupe de chaque don, chaque aide; et franchement de tous les projets que j'ai suivi en crowdfunding j'ai pu constater une belle relation entre les poseurs de projets et la communauté web, et de la reconnaissance. Peut être suis-je niais, jeune et innocent, mais je n'ai pas cette vision noir du monde "méchant, pas content".



Concernant les frais en plus de scolarité, ce n'est pas nécessaire, ils ont de l'argent ! Ils ne le disposent juste pas de manière "libre", ils doivent tout justifier et prouver la nécessité, de l'achat du renouvellement du parc informatique, de licence pour un logiciel, à l'achat d'une clé USB ... (je le dis, mais ce n'est pas une excuse que je leur trouve)

On peut aussi se dire que l'argent qu'engrange l'achat des films de fin d'étude par les chaînes de télé (touché à 70% par Sup et 30% par la boite de distribution - il me semble) devrait naturellement être réinvesti dans la production des films de la promo suivante et dans les questions sonores.

Mais l'idée d'un film spécialement pensée avec la problématique du son est cool dans l'idée, et pourrais donner vachement bien (de quoi donner un nouvel argument pour dire à Sup, "vous voyez, pas besoin d'un orchestre bande de fou")

Et dire qu'il avait été évoqué à la base du projet qu'il soit en muet, panneau texte ...

Je constate qu'il est bien difficile de considérer le son dans le métier et dans l'école, entre les critiques extérieurs (uniquement accés sur le non-idéal du système) les critiques des autres étudiants qui nous traitent de pigeon en nous voyant "perdre notre temps" avec cette démarche, et de l'école qui nous ammène à mettre en place ce système. Est-il péché/tabou de se battre pour cette cause ?
Dernière édition par Siward le Ven Déc 14, 2012 5:21 pm, édité 2 fois.
The Siward's Portfolio > http://www.siward.free.fr
Benoît BERTHE - Etudiant à SUPINFOCOM Valenciennes
Avatar de l’utilisateur
Siward
jeune névrosé(e)
 
Messages: 12
Inscription: Lun Juin 13, 2011 3:31 pm
Localisation: Valenciennes / Paris
Film d'animation culte: Komposition in Blau

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar Lagrossemadame » Ven Déc 14, 2012 3:22 pm

Sinon au lieu de foirer intentionnellement le son de votre film. Vous pouvez essayer de motiver la promo Arles et Valenciennes ou au moins une partie. Et faire deux versions de chaque films que vous diffuserez au jury pour sensibiliser les professionnels et mettre votre protestation sous le nez de l'école.

Une première version muette (ou une partie), sans aucune bande son.... et un panneau final expliquant votre démarche.

"L'école n'estime pas nécessaire d'investir des moyens pour payer des musiciens, des compositeurs, des bruiteurs, ou de créer une collaboration avec des écoles de musiques... Vous venez de voir la version du film qu'autorise les valeurs que l'école promeut : le travail gratuit, le bénévolat, la lowcostisation de la création et l'abaissement des droits.

Voici la version que nous vous proposons, nous nous sommes débrouillés pour collecter des fonds et payer au moins une partie de salaire a un auteur. Nous avons endossé le rôle de producteur qu'est sensé joué notre école. Nous ne voulons pas que notre travail étudiant soit vu au rabais alors que nous entrons dans le monde du travail demain."

et là vous montrez la bonne version.
Avatar de l’utilisateur
Lagrossemadame
aliéné(e) moyen(ne)
 
Messages: 305
Inscription: Mer Aoû 18, 2010 5:35 pm
Localisation: Lille
Film d'animation culte: La grosse bête

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar meule » Ven Déc 14, 2012 3:44 pm

Est-ce qu'une école est une production ?
Éthiquement, et techniquement parlant ( ouh les grands mots...), non.
C'est donc déjà un système faussé.
Avatar de l’utilisateur
meule
fou ou folle à délier
 
Messages: 3203
Inscription: Ven Fév 28, 2003 10:09 am
Localisation: un champ de patates...

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar zac » Ven Déc 14, 2012 5:21 pm

meule a écrit:Est-ce qu'une école est une production ?
Éthiquement, et techniquement parlant ( ouh les grands mots...), non.
C'est donc déjà un système faussé.


Hé ouais, c'est là que se joue tout le malentendu..une fois de plus. Supinfocom va devenir un cas d'école! :J'en ris aux éclats !:

Il ne devrait pas y avoir de notion de "production" (au sens professionnel du terme) dans une école... ce n'est pas son rôle.
Même si elle se veut "professionnalisante". Mais on en a déjà causé ici alors je vais pas m'étaler.
On en revient toujours au statut des films réalisés dans un cadre pédagogique et aux critères d'évaluations.

Quant à "foirer intentionnellement" la bande Son ou "chier" son film, ce n'était pas ce que j'ai voulu dire. Pas question de faire de la bouse, mais plutôt de s'adapter. Est ce que le film de Zbig cité plus haut est "raté" parce que sa bande son est "bricolée"?... je ne le crois pas. Quelques films plus tard, il a quand même décroché un Oscar avec un court métrage tout aussi bricolé, où on peut compter les bouts de scotch, les restes de caches et autres délices du multi passage en 35mm...
A priori, votre film d'étude n'est pas fait pour passer dans une salle de ciné ou à la TV en dolby stéréo, ce ne devrait pas être sa finalité. Ça vous choque peut être mais c'est ce qui caractérise un boulot d'étudiant. Alors si le Son doit rester une maquette, c'est pas si grave. Il doit être vu et entendu comme tel. Ça ne devrait absolument pas poser de problèmes à une équipe pédagogique d'y déceler ce qu'ils sont censé enseigner et transmettre...et aussi le talent, quand il y en a.
Le problème c'est que des écoles utilisent le boulot des étudiants comme une vitrine de leur savoir faire, et probablement justifier les coûts exorbitants de leurs formations. Et pour ce faire, tout va être bon pour amener les films dans des circuits de diffusions professionnels où ils vont perdre leur statut particulier de film d'étudiant, et jouer dans un système pour lequel ils n'ont pas été conçus. D'où de graves problèmes en terme de droit audiovisuel, de droits d'auteur et autres malentendus qui vont induire les étudiants en erreur et les placer dans une position très confuse. Ce sont ces écoles qui sont en cause. Pas les étudiants.

Ton exigence de qualité est louable. Mais utiliser le crowdfunding pour financer une bande son dans un film d'étudiant, c'est aberrant. :(
Avatar de l’utilisateur
zac
respectable zinzin
 
Messages: 847
Inscription: Mar Déc 27, 2005 10:05 pm
Localisation: Iles sous le vent
Film d'animation culte: Tex Avery's "Rock-a-bye-bear"

Re: 1900-2000 crowdfunding

Messagepar DuDuF » Ven Déc 14, 2012 8:26 pm

zac a écrit:Le problème c'est que des écoles utilisent le boulot des étudiants comme une vitrine de leur savoir faire, et probablement justifier les coûts exorbitants de leurs formations. Et pour ce faire, tout va être bon pour amener les films dans des circuits de diffusions professionnels où ils vont perdre leur statut particulier de film d'étudiant, et jouer dans un système pour lequel ils n'ont pas été conçus. D'où de graves problèmes en terme de droit audiovisuel, de droits d'auteur et autres malentendus qui vont induire les étudiants en erreur et les placer dans une position très confuse. Ce sont ces écoles qui sont en cause. Pas les étudiants.



Zac a mis le doigt sur le noeud du problème là, et ça rejoint ce que dit Meule en affirmant que l'école n'est pas producteur. Tout simplement parce que le film devrait être et rester un film d'étudiant, et comme tel il devrait être fait avec les moyens fournis par l'école, que ce soit pour l'image ou pour le son. Si il n'y a pas de moyen pour le son, c'est un choix pédagogique (qu'on est libre d'approuver ou pas, c'est un autre débat).

Le problème, c'est que l'école elle même a du mal à admettre que les films ne sont "que" des films d'étudiants ; et ne devrait pas d'un coté distribuer les films comme des productions professionnelles et de l'autre ne rien lâcher pour produire le son. La conséquence, c'est que ce système met la pression sur les étudiants qui connaissent les circuits de diffusion des films, et doivent donc se démerder pour obtenir un son qui tient la route, jusqu'à en arriver à devoir financer avec leurs moyens et leur débrouille une bande son de qualité.

Dans l'idéal :
Soit l'école reprend son rôle d'école et arrête la distribution acharnée, et laisse les étudiants qui le désirent distribuer leur film comme ils le veulent après leurs études (et on oublie les problèmes de droits et autres malentendus liés à la diffusion), bref, l'école efface complètement son coté "producteur", et dans ce cas elle gère la bande son comme elle l'entend, et utilise pourquoi pas même l'argument pédagogique "fais un film adapté pour un son bricolé", et les étudiants font ce que leur permet de faire l'école. Dans ce système, elle peut aussi leur donner une petite enveloppe pour leur apprendre à gérer un budget son, pourquoi pas. Mais on en est très loin avec Supinfocom aujourd'hui.
Soit l'école insiste dans la distribution élargie des films, continue de se frotter les main à chaque vente à Canal+, à chaque prix gagné, à chaque projection en festival, et dans ce cas elle doit prendre conscience de ce qui est demandé aux étudiants qui nécessite qu'ils aient les moyens à la hauteur de l'ambition que l'école met dans les films. Autrement dit, entre autres, les moyens d'avoir une bande son d'excellente qualité. Et si elle devait donner une enveloppe pour le son à chaque film (puisque c'est une idée qui finira bien par faire son chemin...) elle ne devrait pas être petite, cette enveloppe.

Entendons-nous bien, dans un cas comme dans l'autre le film obtenu peut avoir des qualités équivalentes (voire même être meilleur dans le premier cas), c'est juste la façon de le gérer et de le distribuer qui est différente, la finalité du film quoi. Est-ce qu'il sert "juste" d'exercice et à évaluer les qualités des étudiants, ou bien est-ce qu'il a vocation à être distribué et servir de vitrine ? Bref, est-ce que l'école est une école, ou bien une boite de prod' doublée d'un studio ?

zac a écrit:Ton exigence de qualité est louable. Mais utiliser le crowdfunding pour financer une bande son dans un film d'étudiant, c'est aberrant. :(


C'est tout à fait vrai, mais plus aucun étudiant à l'école n'est dans l'optique qu'il fait un film d'étudiant ; et ça, ce n'est qu'une réaction à la façon dont l'école gère les films et ce qu'elle en attend.
Avatar de l’utilisateur
DuDuF
respectable zinzin
 
Messages: 647
Inscription: Mer Déc 10, 2008 10:16 am
Localisation: Wasquehal
Film d'animation culte: Ghost in the Shell 2 - Innocence


Retourner vers Productions en cours

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron